Les marchés ont changé !

 

Depuis les années 1990, la recherche en marketing interorganisationnel a progressé et les pratiques managériales ont évolué avec des démarches dédiées selon les marchés, selon les destinataires finaux et la sophistication des nouveaux outils.

 

  Gestion du marketing en télécommunications

L’environnement s’est transformé et, en particulier, les marchés interentreprises marqués par deux tendances principales :

– La mondialisation qui s’est étendue aux différents secteurs d’activités.

Quelle que soit sa taille, il est impossible pour une entreprise de raisonner seulement à l’échelle d’un pays ou d’un continent.

Elle doit pouvoir importer et exporter mondialement, simplement pour rester compétitive (on prend l’exemple des opérateurs).

– La libéralisation des marchés progresse régulièrement dans les différentes zones, indépendamment des options politiques.

Les acteurs du secteur de télécommunication ont réalisé qu’ils doivent ouvrir leur capital pour pouvoir financer les investissements.

Par ailleurs, très vite s’est répandue la nécessité d’accords transnationaux pour résister aux multinationales concurrentes.

Le temps s’est accéléré, tous les secteurs sont aujourd’hui en proie à une concurrence mondiale !

 

Face à tous ces changements, le marketing doit nécessairement évoluer et adopter de nouveaux modes de fonctionnement.

Plus proche du terrain, le marketing doit tout d’abord raccourcir les cycles, de la conception à la mise sur le marché, en impliquant davantage les parties prenantes dans leur développement.

 

L’objectif de fidélisation des clients actuels, certes prioritaires, repose sur la recherche et le développement conjoints de nouvelles opportunités d’affaires.

Il s’agit d’optimiser, voire de mutualiser, les dépenses relatives aux études et aux actions de communication, en contrôlant plus régulièrement et plus finement l’efficacité de l’argent investi.

 

Enfin, il est devenu nécessaire d’accélérer la prise de décision, souvent par une diminution du nombre d’échelons hiérarchiques et un décloisonnement des entreprises en faisant travailler fonctionnels et opérationnels sur des projets transversaux orientés client.

 

Progressivement, la dimension client a dû pénétrer les différents services, de la GRH à l’organisation de la production en passant par la RD.

La recomposition des pratiques marketing autour des différents leviers d’affaires générés par le marketing digital offre de nouvelles perspectives commerciales.

L’impact d’Internet concerne les différents aspects du marketing (vente, produit, prix, étude du marché…).

Le marketing digital trouve sa traduction dans l’e-communication devenue un accélérateur potentiel d’affaires.

 

   Le marketing de fidélisation :

La fidélisation est une stratégie indispensable pour développer votre activité, et surtout, pour consolider vos parts de marché.

Un client fidélisé achète plus que les autres, en plus, il aura tendance à recommander l’entreprise à son entourage.

Alors que la concurrence s’amplifie, les opérateurs télécoms (Orange, Paritel, SFR, Bouygues télécom…) vont être contraints de dépenser plus dans les programmes de fidélisation !

Paritel, opérateur télécom pro, mobilise quotidiennement les compétences de ses équipes, afin de mieux répondre aux attentes de ses clients.

Il faut savoir créer une émotion entre l’opérateur et les clients !