La femme et la juridiction

Les droits de la femme :

Les droits de la femme assurent ses libertés et améliorent sa vie quotidienne.

Les droits de la femme sont institutionnalisés par la loi.

Ces droits comprennent :

  • Le droit à l’intégrité (droit au respect de son intégrité physique et morale)
  • Le droit d’exercer une fonction publique (les droits sont fixés par un statut)
  • Égalité devant la loi (tous les individus doivent être traités de la même façon devant la loi)
  • Les droits civiques (Droit de vote, droit d’exercer une fonction juridictionnelle… )
  • Le droit de travailler « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage » (article 23 de la Déclaration des Nations unies de 1948).
  • Le droit à la propriété (ce droit est considéré comme inviolable et sacré)
  • Le droit au mariage (le refus du mariage forcé) “ À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution “ (article 16 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme)
  • Le droit à l’éducation “Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite “ (article 26 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme)
  • Les droits religieux
  • Les droits parentaux
  • La liberté de vivre à l’abri du sexisme et des violences

La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenneté a été créée par une femme française Olympe de Gouges en 1791.

La défense de ces droits est une chose importante dans certains pays afin d’obtenir une société égalitaire.

Les juridictions spécialisées dans les affaires de violence à l’égard des femmes :

C’est la plus ancienne juridiction au monde.

Dans toutes sociétés démocratiques, la protection du statut de la femme reste un enjeu primordial.

Le président de ce tribunal lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Ce président a décidé de faire une initiative avec l’association internationale des femmes juges pour protéger les droits de la femme et éviter tout type de harcèlement.

Cette initiative a amélioré la transparence dans la fonction publique.

“Toutes les discussions sur la condition des femmes, sur le caractère, le tempérament des femmes, sur la soumission et l’émancipation des femmes, font perdre de vue ce fait fondamental que la distinction des deux sexes est conçue selon une trame culturelle servant de base aux rapports humains, et que le petit garçon qui grandit est modelé tout aussi inexorablement que la petite fille selon un moule particulier et bien défini “.

Le tribunal encourage le combat de toutes les formes de freinte à la loi et tout ce qui peut nuire à la sécurité de son pays.

Grâce à ces initiatives, au jour d’aujourd’hui, les femmes ont obtenus des droits égaux aux hommes.