Enseigne de la grande distribution dans la vente de la data

Filiale du groupe Casino, la start-up RelevanC, a été créée en partenariat avec Redphill. RelevanC propose aux marques d’utiliser des données recueillis des consommateurs des magasins du groupe pour faire de la publicité plus pertinente qu’Amazon, Google et Facebook.

 

De quoi s’agit cette start-up ?

RelevanC est une plateforme construite à partir de grande quantité de données portant sur les consommations des français et leurs habitudes d’achat. Formé de 50 millions de profils et plus d’un millier de variables comme l’âge, le style de vie, le sexe et bien sûr les comportements d’achat comme l’attirance vers des grandes marques.. etc. Exploitant les données du groupe de Jean-Charles Naouri, (Monoprix, Franprix, GoSport, Géant, et sans oublier Cdiscount), la start-up grâce à des algorithmes, identifie des cibles bien précises.

Connaître mieux les consommateurs, c’est une étape révolutionnaire. Toutes ces informations seront mises à la disposition des agences, des annonceurs, des instituts d’études à travers une plateforme simple et transparente. Ainsi, ils pourront mieux comprendre leur cible, mieux toucher et convaincre leurs clients, mais encore, mieux mesurer l’effet de leur campagne en temps réel comme l’a déjà expliquer Jean-Charles Naouri le PDG du groupe.

Une fois la cible identifiée, RelevanC vend les profils selon le coût pour mille. Plus le champ est étroit plus le prix est élevé. Le prix varie de 50 centimes les mille à 5 euros.

D’autres concurrents

Google, Facebook et Amazon sont déjà dans ce marché de la vente des données. Mais leur analyse ne concerne que les comportements des internautes sur internet, en recherchant un mot ou en réalisant un achat. Mais RelevanC situe les données dans la vraie vie, les ventes aux magasins, mais aussi les ventes sur e-commerce via Cdiscount. C’est pour cette raison que la start-up déclare être plus pertinente. En effet, selon les premiers tests, grâce aux donnés fournis par RelevanC, une compagne est deux fois plus pertinente qu’une compagne sans aucune data, et il atteigne 50 % d’engagement en plus qu’une compagne avec des données de ciblage de Facebook par exemple.

 

Est-ce que c’est légal ?

La société a pris le soin de faire le maximum pour être conforme à la loi, mais encore d’anticiper les réglementations futures. Le respect des clients et de leur vie privée est l’une des devises de la start-up. En effet, tous les profils sont anonymes protégés par une identité digitale. Grâce aux cookies, les internautes sont suivis à travers leur navigateur. Et en magasin, la géolocalisation des clients qui ont téléchargé une application d’une enseigne bien précise, seront ciblés par les offres, mais sauf si et seulement si, le client donne son consentement.