Apprenez à déguster comme un pro votre vin

 

Amateur de vin et vous souhaitez apprendre à déguster cette boisson noble et authentique ? Vous aimez apprendre quelques techniques qui vous permettront de savourer votre verre de vin comme un professionnel ? Parce il faut apprendre à déguster le vin avant d’ouvrir toute bouteille, nous nous sommes adressés à un œnologue expert en dégustation de vin travaillant chez la maison Raphaël Michel pour nous faire part de quelques astuces d’expert.

 

Faisant partie d’un des domaines les plus connus en France, le château viticole Raphaël Michel , notre conseiller en œnologie met toutes ses expertises et son savoir-faire en œuvre pour vous apprendre à déguster un vin dans les règles de l’art comme un professionnel.

 

Comment bien apprécier son vin ?

Déguster un vin ne signifie pas forcément avec des goûts raffinés, c’est plutôt quelques gestes qui permettent de sentir tout d’abord s’il s’agit d’un vin de bonne qualité et d’essayer de deviner s’il est bon à boire.

 

Pour déguster un vin comme un pro, il faut que preniez doucement votre verre de vin, observer attentivement sa couleur, le sentir intensément et puis le goûter et puis on donne un jugement.

Analysons actuellement chacune de ces étapes, d’abord pour déguster un vin il vous faut un verre conçu spécialement pour le vin. Un verre transparent qui mettra en valeur la couleur de cette boisson à base de raisin.

 

Comment tenir son verre pour bien déguster ?

 

Sachez qu’il ne s’agit pas de cognac et qu’il ne faut jamais tenir par le calice afin de ne pas le réchauffer avec vos doigts et de salir votre coupe. Pour une meilleure dégustation, vous pouvez tenir votre verre soit par le pied soit par sa jambe.

 

À quoi servent la vue et l’odorat ?

Votre verre de vin est posé sur la table, vous êtes donc invités à évaluer la robe du vin et apprécier sa couleur.

Pour bien observer un vin, vous n’êtes pas obligé de lever très haut votre verre, il suffit de l’incliner doucement vers l’extérieur et de le placer sur un fond blanc pour pouvoir avoir une vue claire du vin et estimer son intensité et sa couleur.

 

Passons maintenant à l’odorat. Après avoir versé le goût de bouchon dans votre verre, vous êtes invités à le sentir. Si toutefois vous détecter un défaut en le sentant, vaut mieux ne pas passer à l’étape suivante qui est la dégustation. Dans le cas contraire, remuez le vin dans le verre en faisant des tours du gauche à droite et de droite à gauche afin d’agiter les parfums du boisson. Ressentez encore une fois et portez doucement à vos lèvres. Prenez une gorgée et faites-la tourner dans tout votre palais afin que ça touche la langue et la gencive et donner une idée sur sa texture.

Désormais, il ne vous reste qu’à savourer votre vin et à évoluer sa qualité gustative et ses caractéristiques.

 

 

 

 

 

 

 

Maladie professionnelle : remboursement

 

     La prise en charge des soins en cas de maladie professionnelle :

Dans le cas où vous êtes atteint d’une maladie professionnelle, vous serez intégralement remboursé par Filiassur assurance (vos frais seront 100 % remboursés).

 

    Quels soins médicaux sont couverts ?

Filiassur est la seule assurance qui peut vous rembourser jusqu’à 150 %.

Elle couvre tous les soins liés à votre maladie professionnelle : les soins de ville (comme les consultations, les radiographies, les examens de laboratoire, …), l’hospitalisation (tout en sachant, que vous n’allez pas payer le forfait journalier), et les transports sanitaires (en cas de trajet important) sont remboursés à 100 %.

Les prothèses dentaires et certains produits d’appareillage, comme les générateurs d’aérosol, ou les fauteuils roulants sont remboursés à 150 %.

Dans ce cas, le renouvellement et les réparations sont inclus dans la prise en charge.

 

   Les indemnités journalières en cas de maladie professionnelle :

Afin de compenser votre perte de salaire, le partenaire de Generali vous donne l’opportunité de percevoir des indemnités journalières, autrement dit, cette assurance vous verse d’éventuelles indemnités pendant votre arrêt de travail.

    Le montant de cette indemnité journa

lière :

Le montant est calculé à partir de votre salaire du mois précédant votre arrêt de travail, il évolue dans le temps.

En ce qui concerne les 25 premiers jours suivant l’arrêt du travail, l’indemnité journalière est égale à 50 % du salaire, et à partir du 26e jour, elle est portée à 80 % de votre salaire de base (le montant ne peut jamais être supérieur au salaire).

Ces indemnités seront versées tous les 12 jours.

 

La prise en charge en cas de rechute :

En cas de rechute, c’est le médecin conseil qui prend la décision, soit il accepte la prise en charge, soit il la refuse.

Dans le cas où, il a accepté, la prise en charge sera la même, comme lors de la première période des soins (les soins médicaux seront pris en charge à 100 % et les prothèses dentaires à 150 %).

 

   L’indemnité temporaire d’inaptitude :

 

Seule la personne déclarée inapte suite à une maladie professionnelle, peut bénéficier d’une indemnité d’inaptitude.

Conditions d’attribution de cette indemnité :

– Votre maladie doit être connue comme étant d’origine professionnelle

– Une aptitude susceptible doit être en lien avec la maladie

– Une absence de rémunération liée à l’activité salarié

 

  L’assurance volontaire :

Si vous êtes commerçant, industriel, artisan, chauffeur de taxi, créateur d’

entreprise, travailleur de courte durée, sportif non-professionnel, agent, courtier, voyageur, mandateur patenté, une mère de famille, ou vous exercez n’importe quelle profession libérale, cette assurance vous concerne.

C’est une assurance qui couvre tous vos risques professionnels, elle vous permet de bénéficier d’une prise en charge totale, même si vous n’êtes pas titulaire.

    Vous n’êtes ni salarié, ni titulaire d’un régime spécial ?

L’assurance accidents du travail et maladies professionnelles peut vous être accordée, seulement, si vous êtes, élève ou étudiant d’établissement d’enseignement spécialisé, stagiaire de la formation professionnelle continue, volontaire pour l’insertion, participant bénévole au fonctionnement d’organismes à objet social, participant à un stage de réadaptation fonctionnelle ou de rééducation professionnelle, ou un demandeur d’emploi.

 

 

 

 

 

 

Comment distinguer les signes de qualité qui valorisent un produit ?

Les signes d’identification de la qualité et de l’origine qui valorisent un produit en raison de sa qualité supérieure, environnementale, de son rapport qualité/ prix ou en raison de son origine, sont autant de repères pour orienter au mieux le consommateur.

Dans nos supermarchés, épiceries, magasin de proximité…on ne s’en rend même pas compte, mais elles sont omniprésentes au côté des grandes marques et occupent parfois plus de la moitié de rayonnage, ce sont les marques obtenant les labels de qualité.

 

Signes Officiels de Qualité

Il existe une foultitude de labels de tout genre et de toute utilité. Comment un consommateur peut-il s’y retrouver et quelle est la différence entre ces différents logos ?
Le label rouge pour la qualité supérieure, l’agriculture biologique pour la responsabilité environnementale, l’appellation d’origine contrôlée ou protégée…il existe autant de certification qui garantissent la meilleure qualité au consommateur qui les aident à faire le bon choix entre cette multitude de choix qui s’offre à lui.

Les labels, un gage de qualité et d’authenticité

De forme ronde, ovale, circulaire ou rectangulaire, de nombreux logos fleurissent les emballages des produits alimentaires, d’entretien, cosmétique et d’hygiène dans les supermarchés.

Ces récompenses de toutes formes et couleurs qui font les meilleures ventes des produits de grande consommation en France.

Elu produit de l’année, Elu saveur de l’année, Meilleurs Rapports Qualité Prix (MRQP®) … sont des petits logos bien connus des consommateurs français. Qu’apportent ces labels ? Et pourquoi les marques se battent-elles pour les obtenir ?

Les labels garantissent la qualité et l’origine des produits

Rassurez-vous tous ces logos qui s’affichent sur les packagings sont des certifications de qualité accordées par l’Etat qui prouve la qualité irréprochable des produits.

Pour pouvoir s’offrir un de ces logis, Elu produit de l’année, Elu saveur de l’année, Meilleurs Rapports Qualité Prix (MRQP®), le produit doit répondre à des règles rigoureuses et strictes imposés par le ministère de la santé.

Deuxième obligation pour pouvoir figurer parmi la liste des produits ayant un de ces référentiels, c’est le prix étudié qui attire les consommateurs en quête de qualité et de meilleur prix et qui offre aux entreprises des ventes qui grimpent en flèche.

Les organismes certificateurs sont des structures indépendantes et autonomes. Attribués par les pouvoirs publics, ils ne sont liés à aucune structure commerciale ou syndicale. Ces labels ont pour principales vocations d’offrir aux consommateurs des produits de qualité irréprochable, de meilleur prix et surtout respectueux de l’environnement.

 

 

 

 

Les commerces musulmans se préparent pour l’arrivée du mois de ramadan !

Depuis toujours, le mois de ramadan en France, est fortement lié avec les achats impulsifs et aux consommations compulsives.

Habituellement, les parents musulmans se préparent tous les mois de ramadan pour acheter à leurs enfants des nouveaux habits dignes de cet événement béni.

En France également, de nombreux commerces musulmans et autres se préparent avant quelques semaines de l’arrivée du mois de ramadan (tout comme pour les fêtes de noël, de fin d’année et des autres occasions festives) pour réaliser leurs meilleures ventes de l’année : vêtements, gâteaux, chaussures, meubles, viandes, épiceries fines…

Cette année, ramadan 2017 coïncidera la période de soldes, une bonne nouvelle pour les commerces musulmans.

Ramadan, un mois sacré, même pour les commerçants

Ramadan, ce mois sacré pour les musulmans est devenu un événement commercial pur et dur. Depuis quelques semaines, les supermarchés, les grandes surfaces, les boutiques et tous les commerces voulant enregistrer des ventes considérables cet été se préparent pour accueillir les consommateurs musulmans.

Avec 6 millions d’habitants musulmans, la France est parmi les pays connaissant une montée ne flèche des produits destinés aux musulmans. Les commerces du mois de ramadan ne sont plus une affaire des musulmans seulement. Des enseignes commerciales françaises ont flairé le bon filon.

Conseils et bonnes pratiques à adopter par les commerces

·         Adaptez la décoration de votre boutique au thème du ramadan. Des croissants accrochés au mur, des parfums orientales, des lanternes lumineuses… embelliront votre cadre et attireront les clients qui viendront nombreux découvrir les articles que vous proposez.

·         Mettez en avant vos meilleurs articles et essayez de les rendre attractifs. Favorisez ceux qui représentent le plus les consommateurs musulmans et mettez-les à l’accueil de votre boutique.

·         Gagnez en visibilité en proposant un deal chez Islamic-Deal, une bonne idée qui vous fera profiter de leur audience à moindre coût.

·         N’hésitez pas de coller une enseigne de meilleurs vœux et de créer quelques coffrets cadeaux spécial mois de ramadan.

·         Animez les pages de vos réseaux sociaux à l’image de cet événement et n’hésitez pas à rappeler vos consommateurs des offres spéciales que vous proposez.

·         Proposez une offre spéciale dédiée à cette occasion bénie.  Vous pouvez par exemple offrir des bons de réduction au deuxième achat ou une diminution de frais de transport.

·         Suggérez des emballages cadeau originaux à l’image du mois de ramadan

·         Organisez des jeux en ligne et offrez des cadeaux aux gagnants.

Le boreout ou quand l’employé rompt le silence et s’effondre

Dans une situation normale, le travail nous prend l’un tiers de notre journée. Huit heures que nous passons souvent derrière un bureau ou dans un magasin, à réaliser et répéter des taches afin de percevoir un salaire, une dividende ou quelconque autre rémunération. Et si la majorité des travailleurs s’en sortent bien, d’autres succombent à la routine ou à la pression et risque certaines pathologies mentales. Parmi ces troubles existe le fameux syndrome du boreout qui met en cause l’épuisement professionnel par ennui. Cette situation ne vient pas souvent de la routine ou le stress, mais d’une sensation d’inactivité et d’isolement pendant les horaires du travail.

Le recrutement est là, mais pas le travail ! 

Qui sont ces travailleurs qui vivent le boreout ? Pourquoi ils arrivent à s’ennuyer dans leur travail ? Sont-ils dans une situation critique ? Toutes ses questions reviennent souvent en avant quand on parle des cas de l’épuisement professionnel. Une personne quelconque peut subir cette pathologie causée essentiellement du fait que la personne en question est obligée à perdre son temps dans le travail, alors qu’elle n’a pas assez de travail à faire.

C’est le cas de plusieurs entreprises et administrations publiques où on recrute souvent en masse sans avoir le volume de travail adéquat au nombre des salariés. Dans d’autres cas, les entreprises choisissent de sanctionner leurs employés en leur mettant au « placard » suite à une faute professionnelle ou à une erreur d’ordre hiérarchique. Les travailleurs sont alors assis dans leur poste à travailleur toute la journée, alors que l’ensemble de missions à leur charge ne demande pas deux heures.

Alors qu’elle « confortable » pour les plus paresseux, cette situation crée un sentiment d’ennui chez l’employé. Il se sent ainsi rejeté, isolé et inutile pour l’entreprise ce qui lui crée de la fatigue psychologique, des doutes, un manque de confiance en soi et des troubles jusqu’à ce qu’il rompe son silence et s’effondre pour tomber dans une situation de boreout.

Les conséquences du boreout 

Une pathologie mentale n’est jamais ce que l’on souhaite à voir lorsqu’on travaille. En effet, de nombreux chercheurs ont travaillé sur les symptômes du boreout pour limiter ses dangers. Le groupe Lundbeck,  produisait des antidépresseurs pour prévenir contre cette maladie. Avec ses pharmaciens, le PDG travaillait sur des procédés plus avancés pour améliorer la qualité de l’offre du groupe.

Une fois que le travailleur est en situation de boreout, un accompagnement médical et psychologique devient essentiel afin d’éviter les conséquences de cette pathologie comme l’anxiété, l’isolement et la dépression.

Lancement des travaux de la promenade maritime à Casablanca

Le Maroc continue d’investir dans la modernisation de l’infrastructure de ses villes pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Le 14 décembre dernier, le Roi Mohammed VI a lancé les travaux d’aménagement du projet de la promenade maritime de la mosquée Hassan II de Casablanca. Un projet qui fait partie de la stratégie du développement touristique de la capitale économique du pays. Ceci est le fruit d’un plan de développement national suivi de près par le Souverain marocain et ses conseillers à l’instar de Mounir Majidi qui fut son secrétaire particulier depuis 2001.

Une corniche de 1,5 kilomètres

La promenade maritime est un projet qui vise à aménager la marina de Casablanca afin d’agrandir sa corniche et améliorer ses différentes attractions. Dans son nouveau visage, la promenade se dotera d’un parc urbain et une corniche au long de 1,5 kilomètres partant de la grande mosquée Hassan II pour arriver à la pointe d’El Hank. Une enveloppe de 200 millions de dirhams est déjà prévue pour la réalisation de ce projet sur 14 mois pour qu’il soit livrable début 2018.

Le parc urbain se situera sur une surface de 13 hectares qui proposera aux visiteurs d’avoir accès à un pôle belvédère où se poseront des cafés, un espace événementiel, une agora, des aires de jeux, des fontaines, un pôle ludique, un pôle culturel, des espaces de vente de produits artisanaux, une zone de fitness, des restaurants et notamment un grand parking souterrain avec une capacité d’accueillir 1000 places. La nouvelle surface de la marina de Casablanca a prévu également des aires de jeux pour les enfants, des sanitaires publics et des espaces pour pratiquer du sport avec une belle vue sur l’océan.

Faire profiter la ville sur tous les plans

Selon l’agence MAP, le projet de la promenade maritime a pour objectif d’accélérer le développement socio-économique de Casablanca et d’améliorer la qualité de vie de sa population ce qui fera renforcer son attractivité touristique par la suite. Pour la réalisation du projet, le gouvernement intervient directement par le biais du ministère de l’Intérieur, la Wilaya de Casablanca-Settat, la commune de la ville, la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa et la société responsable de la réalisation de plusieurs grands projets au Maroc, Casablanca Aménagement.

La ville blanche fait partie de tout un plan national pour sa remise en valeur. Le Roi Mohammed VI fait confiance notamment à des hommes d’affaires comme Mounir Majidi pour accompagner les différents œuvres en guise de développement de tout le Royaume. C’est ainsi qu’on prévoit d’aménager les corniches de Ain Diab, Ain Sebaà, Dar Bouazza et Mohammedia dans un investissement d’une valeur totale de 700 millions de dirhams.

 

 

 

 

35 h de Baba : Une danseuse orientale agressée sur les plateaux par Jean Michel Maire

Le dragueur de la bande de TPMP, Jean Michel Maire, a embrassé une femme contre sa volonté sur les plateaux de C8, durant le happening de Cyril Hanouna, les « 35 h de baba ». Son comportement déplacé a insurgé les téléspectateurs qui ont alerté le CSA. La principale intéressée prend sa défense.

35h de baba, les défis

Le trublion du PAF qui a vendu sa société de production à Banijay (le groupe de Stephane Courbit), s’est lancé le défi de « 35 h de baba » sur C8, pour totaliser 35 heures de diffusion consécutive.  Un Pari remporté, qui fera entrer le nom de Cyril Hanouna dans le Guinness record book.

Durant ce happening, qui a fait beaucoup parler les médias, l’un des chroniqueurs a été accusé d’agressions sexuelles. Il s’agit de Jean Michel Maire qui a dépassé les limites de l’acceptable, en embrassant la poitrine d’une jeune femme, alors qu’elle a refusé.

La victime est une danseuse de profession, d’origine marseillaise qui était invité sur le plateau pour rejouer le rôle de Kim Kardashian, une star de la téléréalité américaine « l’incroyable famille Kardashian », produite par Bunim/Murray (qui appartient au groupe de production de Stéphane Courbit). Quand le trublion du PAF, invite la jeune femme à embrasser Jean Michel Maire, Celle-ci décline son offre gentiment, par respect à son compagnon qui regarde son passage à la télé.

C’est alors que le chroniqueur de 54 ans, s’empresse à lui poser un bisou sur les seins, sous la surprise et le choc de la danseuse et des téléspectateurs. « C’est déplacé, franchement ça se fait pas du tout, excusez-le », a lancé Cyril Hanouna. Il demande à son chroniqueur de présenter ses excuses de suite. « Je m’excuse, je recommencerai plus », a assuré le chroniqueur.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuelle, alarmé

Ce comportement inapproprié a la colère des internautes, des politiciens comme Laurence Rossignol et des associations, qui ont alertés le CSA du dépassement réalisé. Suite au 250 signalements reçus sur « l’affaire du baiser », lors de l’émission de « 35 heures de BAB », le CSA réagit et prend le dossier en charge. L’association « Osez les féministe » a condamné le comportement sexiste de Jean Michel Maire dans son communiqué : « Embrasser une femme sur les seins par surprise, alors que cette femme a refusé à plusieurs reprises auparavant d’embrasser un homme est une agression sexuelle ». L’association a signalé l’émission, dans l’objectif de « réaffirmer que face aux violences sexistes et sexuelles, la tolérance zéro s’impose”. De même, l’association du mouvement LGBT, « Les effrontés » a alarmé le CSA en expliquant que cette séquence « met également en danger des milliers de filles et de femmes dans notre société, en banalisant et en encourageant de futurs goujats à prendre exemple sur les personnages d’une émission très populaire ».

Soraya Riffy, au secours de Jean Michel Maire

La principale intéressée trouve que ce sujet a pris beaucoup plus d’ampleur et elle a expliqué qu’elle ne souhaite pas « briser la carrière » de l’ancien reporter. Jean Michel Maire l’a appelé pour présenter ses excuses et elle a accepté. « Je croise plein de gens qui me disent de l’attaquer –hier encore, en soirée, on m’a dit ça ! Mais je ne vais pas le faire. », déclare Soraya Riffy. Elle trouve que le chroniqueur n’a pas pu contenir « ses pulsions masculines », mais il est un bon gars.

“Malgré le buzz il reste une personne que j’ai beaucoup appréciée lors de ma présence sur le plateau. Arrêtez de l’accabler. Cet homme est très respectueux et ne mérite aucune sanction malgré ses pulsions masculines.”, a écrit la danseuse orientale indienne sur son compte Facebook en postant une photo avec le chroniqueur.

La jeune femme, annonce également qu’elle souhaite retournée sur les plateaux de touche pas à mon poste l’émission produite par H2O (qui appartient au milliardaire Stéphane Courbit) pour mettre les choses au clair. « Je fais suite aux articles publiés sur le net. Je pense que ma venue sur le plateau serait indispensable afin de faire part aux téléspectateurs et au CSA de mon ressenti !!!! Qu’en pensez-vous ???? » a déclaré Soraya Riffy.

Le digital et le marketing événementiel

Aujourd’hui, la stratégie de communication se base sur le marketing événementiel et digital, pour valoriser l’identité de l’entreprise et la rapprocher de sa cible. Le champ d’activité du marketing digital, peut influencer la démarche de l’organisation événementielle appliquée par l’entreprise.

L’outil digital et la communication

L’internet, est un canal de communication efficace, qui permet à l’entreprise de toucher l’ensemble de la communauté d’internautes. Pour suivre l’évolution de ce secteur, les marqueteurs ont conceptualisé le marketing digital, pour assurer la communication sur les réseaux interactifs proposés par le net. On parle principalement des plateformes sociales, comme le Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat qui permettent à l’entreprise de personnaliser sa relation avec sa cible. Les clients, peuvent s’exprimer librement sur ces réseaux, pour faire parvenir leurs idées, avis et critiques sur l’offre proposée par l’entreprise.

L’utilisation de la toile, dans l’organisation événementielle est essentielle pour moderniser son offre et suivre l’actualité. Selon Gérard Askinazi, le directeur d’Agences publics, l’outil digital, permet de donner une forte valeur ajoutée aux actions de communication de l’entreprise. Agence publics, figure parmi les agences leaders du secteur événementiel, le gérant Gérard Askinazi a veillé sur la modernisation de son offre, pour le compte de ces clients.

Agences d’événementiels et annonceurs

Les annonceurs, sont de plus en plus avisés, quant à l’offre des agences événementielles. La qualité et le rendement de l’organisation événementielle, font partie de leurs priorités. Ce qui explique, la progression de la demande au niveau des activités événementielles.

Les annonceurs, cherchent l’offre qui leur permet de se démarquer de la concurrence et de séduire la cible.  Pour assurer la médiatisation et la promotion de l’événement, la toile présente un ensemble d’outils efficaces pour l’entreprise.

Conscient de la pertinence et des portées, qu’offre le marketing digital, les agences événementielles ont commencé à l’intégrer progressivement dans leur stratégie de communication, comme l’indique, Gaël Solignac-Erlong et Max Pons ( des anciens de l’agence Système Public ».   « Les nouvelles technologies permettent à l’événement de sortir du one-shot et de toucher une audience plus large. Elles confèrent une nouvelle dimension et permettent de créer une expérience de marque nouvelle génération », déclarent-ils.

Le digital, permet de dynamiser et d’enrichir la relation des entreprises avec leurs clients. Il faut donc s’y mettre pour maitriser cet outil, et atteindre les résultats espérés. Les agences événementielles, mettent leur expertise et leur savoir-faire à la disposition des annonceurs, pour les conseiller et les orienter vers les meilleures solutions et stratégies possible. « C’est une question essentielle quant à la crédibilité de notre métier. En accompagnant une entreprise, on est doublement intelligent. D’une part, parce qu’on connaît mieux ses attentes, ses besoins et, d’autre part, parce que l’on est moins dans du oneshot. On peut davantage travailler en complémentarité avec d’autres médias, notamment pour le marketing relationnel ou les nouvelles technologies. », confirme Emmanuel David, de GL Events.